Le devoir, c’est de sentir ce qui est grand, de chérir ce qui est beau…

Français - Littérature (fr)
beau conventions grand ignominies

Le devoir, c’est de sentir ce qui est grand, de chérir ce qui est beau, et non pas d’accepter toutes les conventions de la société, avec les ignominies qu’elle nous impose.


Le devoir, c’est de sentir ce qui est grand, de chérir ce qui est beau, et non pas d’accepter toutes les conventions de la société, avec les ignominies qu’elle nous impose.

Gustave Flaubert, Madame Bovary


image_print
YOUTUBE





Le devoir, c’est de sentir ce qui est grand, de chérir ce qui est beau, et non pas d’accepter toutes les conventions de la société, avec les ignominies qu’elle nous impose.

, , ,