Poésie guide mes pas…

Immensité ! dit l’être…

Pardonnez-moi mon ignorance …

Ange plein de bonheur, de joie et de lumières…

Mais le vert paradis des amours enfantines…

Hâte-toi. Hâte-toi de transmettre…

Tout homme a ses douleurs…

L’espérance de lendemain…

Ce bon élixir, le Café…

Je ne puis demeurer…

Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement…

Murs, ville, et port, asile de mort…